40 ans de l'AIPU

En 2021, l'AIPU fête ses 40 ans !...

... en organisant une série de "webinersaires" tout au long de l'année !

C'est en 1981 que l'Association Internationale de Pédagogie Universitaire a vu le jour lors d'un colloque à Rabat au Maroc. Depuis, 14 sections ont été créées sur 4 continents et 30 congrès ont eu lieu!

Christelle Lison, Professeure à l'Université de Sherbrooke, et Présidente de l'AIPU, vous invite à participer à cet anniversaire!

 

Amaury Daele, Professeur Associé à la Haute École Pédagogique du Canton de Vaud, Lausanne, Suisse, présente un bref historique de l'AIPU et ses perspectives (présentation le 20 mai 2021 dans le cadre de la Journée de l'AIPU Belgique)

 

Thématique

En 2020, le 31ème colloque, prévu à Québec et organisé par l'Université Laval, a malheureusement dû être annulé. Nous avons choisi, avec l'accord de l'équipe d'organisation, de reprendre le même thème général :

Redéfinir l’expérience d’enseignement et d’apprentissage – Osons l’avenir

 

Ce thème paraît aujourd'hui étrangement prémonitoire, tant ces derniers douze mois ont amené l'enseignement universitaire à s'adapter et à se réinventer de façon presque brutale. Les enseignantes et les enseignants, tout comme les étudiantes et les étudiants, ont du apprendre à enseigner et étudier de façon différente.

En 2019, lors de la préparation du 31ème colloque, nos collègues de l'Université Laval présentaient ainsi leur thématique :

"Perméable aux avancées et besoins de la société, l’enseignement supérieur est en perpétuel mouvement. De nouvelles réalités sociales, économiques et technologiques présentent autant d’occasions de repenser nos paradigmes, d’innover dans nos pratiques et de nous réinventer. Dans la continuité des réflexions proposées lors des éditions antérieures du congrès de l’AIPU, la thématique de 2020 invite à poser un regard sur nos actions individuelles et organisationnelles, à nous projeter dans l’avenir de la formation et à nous engager collectivement envers les apprenants pour enrichir et diversifier les expériences d’enseignement et d’apprentissage tout au long de la vie. Ce congrès sera l’occasion d’échanger sur l’évolution des formes de l’enseignement supérieur dans une perspective d’ouverture des organisations et des pratiques. Au-delà des expérimentations, l’enjeu est de se projeter dans une transformation durable des institutions pour répondre à l’évolution des besoins et des attentes des apprenants et des enseignants en écho aux attentes des milieux socio-professionnels. L’approche par les compétences, l’apprentissage expérientiel et inclusif seront notamment au cœur des débats dans une perspective renouvelée de la réussite éducative."

Nous ne voyons pas aujourd'hui ce qu'il faudrait changer dans cette présentation... Plus que jamais, tournons-nous vers l'avenir pour développer toujours davantage la pédagogie universitaire!

Programme détaillé

Quelques principes d'organisation :

  • Le programme sera complété au fur et à mesure de l'année. Les premières dates jusqu'en juin 2021 sont néanmoins connues!
  • Les webinersaires sont accessibles gratuitement à toutes et tous.
  • Pour chacun, un lien permet de s’inscrire, au plus tard 7 jours avant la date de l’événement.
  • Les personnes inscrites recevront le lien pour participer via Zoom.
  • Les enregistrements des interventions ainsi que les documents de présentation seront accessibles après le webinaire, selon l’accord de l’intervenant.

Nos conférencières et conférenciers sont toutes et tous d'anciennes présidentes ou présidents ou secrétaires généraux de l'AIPU ou de sections de l'AIPU. Nous les remercions vivement pour leur implication et l'amitié qu'ils et elles nous témoignent au travers de leur participation!

Organisation

Secrétariat Général de l'AIPU : Amaury Daele (amaury.daele@hepl.ch), Professeur HEP Associé à la HEP Vaud, Lausanne, Suisse et Nathalie Deschryver (nathalie.deschryver@hepl.ch), Chargée d'Enseignement à la HEP Vaud, Lausanne, Suisse

Webinersaire 1 - 24 février - 15h/16h30 (heure de Paris/Berne) - Atelier - Nicole Rege Colet

Changer de paradigme pédagogique. Pourquoi est-ce si difficile de sortir de notre zone de confort?

Tout changement comprend sa part de résistance et, tôt ou tard, nous allons atteindre la limite de notre zone de confort, au-delà de laquelle il nous semblera impossible d’aller. C’est indéniablement un moment critique où l’anxiété et la peur risquent de prendre le dessus. Dans cet atelier, à travers des activités pratiques, nous allons apprendre à reconnaître et à accueillir, avec bienveillance, nos résistances afin d’en faire des alliés puissants. Ainsi, l’inertie de nos peurs se transformera en une agentivité accrue et nous retrouverons l’enthousiasme des pionniers qui osent explorer l’inconnu.

Enregistrement vidéo (voir sous la capsule le matériel de l'atelier en pdf)

Nicole Rege Colet

 

 

Nicole Rege Colet, présidente de l’AIPU en 2007-2010, a consacré sa carrière scientifique à développer et à promouvoir une pédagogie universitaire qui place les apprentissages des étudiants au cœur des pratiques pédagogiques. Elle a également été très active dans la construction du paysage d’enseignement supérieur suisse et européen unifiant, par des valeurs et des principes partagés et cohérents, les institutions d’enseignement supérieur. Installée depuis 5 ans sur l’île de Bornholm au Danemark, elle a créé un centre de développement personnel où elle accompagne les personnes et les organisations désireuses d’emprunter la voie du changement radical, le premier pas consistant à se changer soi-même.

  • Rege Colet, N. (2016). From content-centred to learning-centred approaches: shifting educational development paradigm in higher education. Journal of Educational Administration and History, 49(1), 72-86.
  • Rege Colet, N. & Berthiaume, D. (Eds) (2015). La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. Tome 2 : Se développer au titre d’enseignant du supérieur. Berne : Peter Lang.
  • Berthiaume, D. & Rege Colet, N. (Eds) (2013). La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques. Tome 1 : Enseigner au supérieur. Berne : Peter Lang.
  • Rege Colet, N. (2002). Enseignement universitaire et interdisciplinarité. Un cadre pour analyser, agir et évaluer. Bruxelles: de Boeck

 

Webinersaire 2 - 26 mars - 15h/16h30 (heure de Paris/Berne) - Atelier - Sylvie Doré

Qu’aura-t-on retenu?

Un vieux dicton anglais dit : « Il ne faut jamais gaspiller une crise. » Dire que la pandémie de COVID-19 est une crise est un euphémisme. Elle a chambardé les vies de tou.te.s et chacun.e.s. Il a fallu revoir les modes d’enseignement  en toute vitesse afin de respecter les règles de santé publique. Mais que restera-t-il de ces changements  dans l’après-pandémie, lorsque les salles de classe seront à nouveau ouvertes?  Lors de cet atelier, nous explorerons les changements durables, petits et grands, que les participant.e.s ont apporté à leur enseignement, de la planification des cours jusqu’aux modes d’évaluation en passant par le choix d’activités pédagogiques, le développement de matériel, la prestation et même à leur philosophie d’enseignement.

Enregistrement vidéo (voir sous la capsule le nuage de mots des coups de coeur des participants)

Sylvie Doré

 

 

Sylvie Doré a été professeure en génie mécanique à l’École de technologie supérieure (Montréal) de 1992 à 2019. De 2003 à 2009, elle a été Doyenne des études où elle avait, entre autres, la responsabilité du développement pédagogique. Elle a présidé la section Amériques de l’AIPU de 2005 à 2008 puis l’AIPU de 2010 à 2012.  Elle a remporté de nombreux prix  dont le Prix National 3M d’excellence en enseignement et a été nommée Compagne (« Fellow ») de l’Association canadienne de l’éducation en génie.

  • Doré, S., Terriault, P. Belleau, C. (2019) Gathering the Voice of the Students for Accreditation Purposes through their Definition of “Engineer”. Proceedings of the 9th Annual Canadian Engineering Education Association (CEEA) Conference, Ottawa, June 8-12, 8 p. https://doi.org/10.24908/pceea.vi0.13715
  • Doré, S. (2016) What Seniors have to say about their engagement. Proceedings of the 6th Annual Canadian Engineering Education Association (CEEA) Conference, Halifax, 19 -23 juin, 8 p. https://doi.org/10.24908/pceea.v0i0.6475
  • Doré, S. (2013, juin). La gestion d’un projet de révision d’un programme selon l’approche-programme. Actes du VIIe colloque Questions de pédagogie dans l’enseignement supérieur (QPES), Sherbrooke, 3-5 juin. 6 p.
  • Doré, S. (2011) A comparison of strategies to encourage regular study and foster deep learning. Proceedings of the 7th International CDIO (Conceive, Design, Implement and Operate) Conference, Copenhagen (Danemark), June 20-23.  7 p.
  • Doré, S., Viau, R., Brasseur, N., & Oliva D. (2007, juin). La persévérance et la réussite des étudiants en génie : étude des caractéristiques d’apprentissage pouvant aider les enseignants à adopter des pédagogies actives. Communication présentée dans le cadre du colloque Questions de pédagogies dans l'enseignement supérieur, Louvain-La-Neuve, Belgique, 9 p.
  • Doré, S. (2004). Coproduction et partage de documentation francophone de qualité sur le prototypage rapide : une activité d’inspiration socioconstructiviste soutenue par les TIC. Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, 1(2), 7-13.
  • Henri, F., & Doré, S. (2001). Designing a program environment to support student motivation, perseverance and success. Proceedings of the International Conference on Telecommunications for Education and Training, Charles University, Prague, Czech Republic, 80-85.
  • Doré, S., & Basque, J. (1998). Le concept d’environnement d’apprentissage informatisé. Journal of Distance Education / Revue de l’éducation à distance, 13(1), 40-56.

 

Webinersaire 3 - 19 avril - 15h/16h (heure de Paris/Berne) - Conférence - Jean-Marie De Ketele

La recherche en éducation dans le monde et ses relations avec le politique et le terrain

Début février, la Revue internationale d’éducation de Sèvres sortait un numéro sur le thème de « La recherche en éducation dans le monde » que nous avons eu le plaisir de coordonner. En provenance d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Nord et du Sud, et d’Europe, les auteurs ont non seulement dressé un état de la recherche en éducation de leur pays ou de leur région, mais ont aussi tenté de répondre à la question formulée dans le cahier des charges qui leur avait été soumis : « dans quelle mesure ces activités diverses de recherche servent bien à améliorer les pratiques d’éducation et de formation sur le terrain, et quelle place elles occupent dans le débat public ? ». L’intervention livrera une synthèse des propos tenus et les enjeux qui en découlent.

Enregistrement vidéo (voir sous la capsule les dias de la présentation et les échanges chat entre les participants)

JM De Ketele

 

 

Jean-Marie De Ketele est professeur émérite de l’Université Catholique de Louvain et de la Chaire UNESCO en Sciences de l’Éducation de Dakar qu’il a créée en 1994 suite à la demande conjointe de l’UNESCO et de l’ENS de Dakar. D’abord chercheur au Laboratoire de Pédagogie expérimentale, il a ensuite créé avec un sociologue (Christian Maroy) et un économiste (Philippe de Villé) le GIRSEF (Groupe Interfacultaire de Recherche sur la Socialisation, l’Éducation  et la Formation). Ses travaux ayant en grande partie porté sur l’évaluation et la pédagogie universitaire, il a participé à la création de l’ADMEE-Europe (Association pour le Développement des Méthodologies de l’Évaluation en Éducation) et de l’AIPU (Association Internationale de Pédagogie Universitaire), associations dont il a été président (1992-1996) et administrateur. Il dirige plusieurs collections d’ouvrages scientifiques aux Éditions De Boeck, fait partie de comités scientifiques dans le monde de l’édition et, à ce titre, a lancé avec des collègues un groupe de réflexion sur l’avenir de la recherche, de l’édition, de l’archivage et de la dissémination des résultats de la recherche en éducation. Suite à l’expertise acquise dans de nombreux systèmes éducatifs, il a pris officiellement le 1° janvier 2021 le poste de rédacteur en chef de la Revue internationale d’éducation de Sèvres, revue comparant les systèmes éducatifs sur des thèmes précis en recourant à des auteurs issues de toutes les régions du monde.

  • Annoot E. & De Ketele J-M (dir.) (2021, sous presse). Recherche ou expertise en enseignement supérieur   : des postures et des identités à construire. Louvain-la-Neuve : Academia, coll. Thélème.
  • De Ketele J-M (coord.) (2021). La recherche en éducation dans le monde, Revue internationale d’éducation de Sèvres, N°83.
  • Parent F., De Ketele J-M, Goosset F. & Reyanert M. (2020).Taxonomie de l’approche par compétences intégrée au regard de la complexité. Contribution critique à la santé publique, TREMA, N°54  https://doi.org/10.4000/trema.5907
  • Cosnefroy L., De Ketele J-M, Hugonnier B., Parmentier PH., Palomba D. & Ulavic-Trumbic S. (2020). L’internationalisation de l’enseignement supérieur. Louvain-la-Neuve : Éditions De Boeck Supérieur.
  • De Ketele J-M (coord.) (2020). Réformer l’éducation, Revue internationale d’éducation de Sèvres, N°83.
  • De Ketele J-M (coord.) (2019). Figures de l’éducation dans le monde, Revue internationale d’éducation de Sèvres, N°83.
  • Lebrun M. & De Ketele J-M (2019. La pédagogie universitaire en Belgique francophone : un processus qui s’inscrit dans un temps long, Revue internationale d’éducation de Sèvres, N°79, 71-82.
  • De Ketele J-M (2019). La publication scientifique en Sciences de l’Éducation et de la Formation : état des lieux, dangers et perspectives, Les Dossiers des Sciences de l’Éducation, N°41, 43-60.

 

Webinersaire 4 - REPORTÉ 12 mai - 15h/16h (heure de Paris/Berne) - Conférence - Marcel Lebrun

Ornières et attraits des chemins vers l’humanité numérique... Entre enlisements et aspirations, entre nécessités et promesses. Un bout d’histoire.

Les écrits et témoignages sur les usages pédagogiques des TIC interrogent principalement leurs effets en termes d’accroissement de compétences, d’apprentissages de différentes natures voire de développement professionnel des enseignants. Très souvent, des études comparatives entre dispositifs « avec » et « sans » ou « avant » et « après » sont présentées ou convoquées « toutes autres choses étant égales par ailleurs » ; les mesures portent bien souvent sur les notes obtenues ou les perceptions, émanant des élèves ou de leurs enseignants. On en arrive alors aux conclusions de Russell (2001) ou encore aux résultats PISA de 2015 (incluant le numérique) : « Pas de différence significative » ! Au travers de notre cheminement, nous tenterons de répondre à la question : Est-on certain de mesurer au bon endroit ?

MLebrun

 

 

Marcel Lebrun , président de l’AIPU en 2014-2018, docteur en Sciences, est  actuellement professeur émérite en technologies de l’éducation en Faculté des sciences de l’éducation et conseiller pédagogique au Louvain Learning Lab de l’UCL (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, Belgique). Il accompagne les enseignants dans le développement de dispositifs technopédagogiques à valeurs ajoutées pour l’apprentissage. Plus particulièrement, il s’intéresse actuellement aux modifications profondes induites par le numérique dans la société (rapport aux savoirs et rôles des acteurs) et par là à la position de « l’école » dans l’apprentissage toute la vie durant. Ces recherches les plus récentes portent sur l’hybridation dans les dispositifs de formation (dont les classes inversées et la recherche européenne Hy-SUP). Très actif sur les réseaux sociaux, il tient un Blog qui fait référence dans le domaine des innovations pédagogiques induites par le numérique (http://bit.ly/blogdemarcel).

  • Lebrun, M. (2012). Impacts des TIC sur la qualité des apprentissages des étudiants et le développement professionnel des enseignants : vers une approche systémique. Revue des Sciences et Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Éducation et la Formation (STICEF), 18.
  • Deschryver, N. & Lebrun, M. (2014). Dispositifs hybrides et apprentissage : Effets perçus par des étudiants et des enseignants du supérieur. Education & Formation, e-301.
  • Lebrun, M., Peltier, C., Peraya, D., Burton, R. et Mancuso, G. (2014) . Un nouveau regard sur la typologie des dispositifs hybrides de formation. Propositions méthodologiques pour identifier et comparer ces dispositifs. Education & Formation,  e-301.
  • Lebrun, M. & Lecoq, J. (2015). Classes inversées, Enseigner et apprendre à l’endroit ! Maîtriser, Réseau Canopé.
  • Lebrun, M., Gilson C. & Goffinet, C. (2016). Contribution à une typologie des classes inversées : éléments descriptifs de différents types, configurations pédagogiques et effets. Education & Formation, e-306, 2.
  • Lebrun, M. (2017). L’hybridation dans l’enseignement supérieur : vers une nouvelle culture de l’évaluation ? Evaluer, Journal international de Recherche en Education et Formation. 1(1).

 

Webinersaire 5 - 26 mai - 15h/16h30 (heure de Paris/Berne) - Atelier - Denis Berthiaume

Comment développer une université axée sur l'apprentissage et l'expérience étudiante ?

Que nous soyons enseignant-e-s ou conseiller-ère-s pédagogiques dans le supérieur, il n’est pas rare de faire face à des obstacles d’ordre institutionnel dans la mise en œuvre de pédagogies innovantes ou centrée sur l’apprentissage des étudiant-e-s. Ces « résistances », provenant généralement des structures, des politiques, des pratiques ou des personnes, semblent être en décalage avec une philosophie pédagogique davantage axée sur l’apprentissage et l’expérience étudiante. Et si, au 21e siècle, en pleine pandémie, on créait une université de ce type? A quoi ressemblerait-elle?
L’Université de l’Ontario français, créée en 2017 pour répondre aux besoins de la minorité francophone de la province de l’Ontario, au Canada, se veut être une université centrée sur l’apprentissage et l’expérience étudiante. Elle accueillera sa première cohorte étudiante en septembre 2021. Ses programmes d’études ont été conçus en fonction des besoins des diplômé-e-s universitaires de demain (par ex. transdisciplinarité, ateliers professionnels, outils d’insertion socio-professionnelle). Sa recherche, collaborative et liée à l’intervention, informe les programmes d’études tout en contribuant au développement de sa communauté d’appartenance. Ses structures, simples et agiles, ne cloisonnent pas les enseignant-e-s à une seule discipline. Le développement professionnel continu de son personnel lui permet de se développer en fonction du contexte national et international.
Quelles questions se poser pour développer une telle institution d’enseignement supérieur? Comment influencer le développement de son institution dans un tel sens? Le cas de l’Université de l’Ontario français servira à illustrer les enjeux et les possibilités si l’on souhaite entrer dans une telle démarche.

Enregistrement vidéo (voir sous la capsule les dias de la présentation)

Denis Berthiaume
 

Enseignant-chercheur spécialisé en développement de l’enseignement supérieur (pédagogie universitaire, qualité académique, management de l’enseignement supérieur, développement professionnel et organisationnel).
Détenteur d’un doctorat en psychologie de l’éducation de l’Université McGill (Canada), il a aussi étudié les relations internationales à l’Université Laval (Canada) et le management de l’enseignement supérieur à l’Université Harvard (États-Unis).
Aujourd’hui vice-recteur aux études et à la recherche à l’Université de l’Ontario français, à Toronto (Canada), il était auparavant vice-recteur chargé de la qualité académique à la Haute École Spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO), l’université appliquée de la Suisse francophone, après avoir été Directeur du Centre de soutien à l’enseignement à l’Université de Lausanne (Suisse).
Durant sa carrière de plus de 20 années dans l’enseignement supérieur, Denis Berthiaume est intervenu à titre de consultant auprès d’une cinquantaine d’universités en Belgique, en Estonie, en France, en Hongrie, au Japon, au Maroc, au Royaume-Uni, en Slovénie, en Suisse et en Tunisie.

  • Berthiaume, D. & Rueger, D. (2020). Un outil portfolio pour documenter le développement de ses compétences pédagogiques. Fribourg, Suisse : DevPro – Centre HES-SO de Développement Professionnel.
  • Berthiaume, D., Bosson, M., Elston, V. & Skakni, I. (2020). L’expérience doctorale : état des lieux et outils de structuration. Fribourg, Suisse : DevPro – Centre HES-SO de Développement Professionnel.
  • Roulin, V., Allin-Pfister, A-Cl. & Berthiaume D. (dir.) (2017). Evaluer les apprentissages des étudiants dans l’enseignement supérieur. Bruxelles : DeBoeck Supérieur.
  • Dumont, A. & Berthiaume, D. (dir.) (2016). La pédagogie inversée. Enseigner autrement dans le supérieur. Bruxelles : DeBoeck Supérieur.
  • Berthiaume, D. & Hanhart, S. (2016). « L’excellence dans l’enseignement supérieur en Suisse » dans Cosnefroy, L., De Ketele, J.-M., Hugonnier, B. & Parmentier, Ph. (dir). Quelle excellence pour l’enseignement supérieur ? Bruxelles : DeBoeck Supérieur, 185-190.
  • Rege-Colet, N. & Berthiaume, D. (dir.) (2015). La pédagogie de l’enseignement supérieur : Repères théoriques et applications pratiques. Vol. 2 – Se développer au titre d’enseignant du supérieur. Berne : Peter Lang.
  • Berthiaume, D. & Rege-Colet, N. (dir.) (2013). La pédagogie de l’enseignement supérieur : Repères théoriques et applications pratiques. Vol. 1 – Enseigner au supérieur. Berne : Peter Lang.
  • Rege Colet, N, & Berthiaume, D. (2009). « Etre ou savoir ? Identité professionnelle et savoirs professionnels chez les enseignants universitaires » dans Hofstetter, R., & Schneuwly, B. (dir.) Savoirs en (trans)formation. Au coeur des professions de l’enseignement et de la formation. Bruxelles : DeBoeck Université, 137-162.
  • Berthiaume, D., (2008). « Teaching in the disciplines » dans Fry, H., Ketteridge, S., & Marshall, S. (dir.) A Handbook for teaching and learning in higher education. (3e éd.) Londres : Kogan Page.

Webinersaire 6 - 29 juin - 15h/16h (heure de Paris/Berne) - Conférence - Jacques Tardif

Évaluer le degré de professionnalisation au terme de la formation à des fins certificatives : des conditions pour assurer la validité de l’appréciation

Les formations en enseignement supérieur dans le domaine de la médecine interrogent fortement les pratiques en pédagogie universitaire. Dans l’évaluation certificative au terme de la professionnalisation, l’idée de Entrustable Professional Activities (EPA), traduite par Actions Professionnelles Confiables (APC), rejette toute appréciation de nature quantitative pour privilégier les preuves de la maîtrise « sans failles » d’un ensemble de responsabilités professionnelles composant la profession. L’intervention argumente une telle orientation et met l’accent sur les conditions à mettre en place.

Enregistrement vidéo

JTardif

 

 

Président de l’AIPU en 2003-2007, détenteur d’un doctorat en psychologie de l’éducation (PhD, recherche et intervention), Jacques Tardif s’est toujours intéressé à l’apprentissage et aux parcours de formation. Depuis une 15aine d’années, il agit à titre d’accompagnateur dans divers milieux postsecondaires pour la conception et la mise en œuvre de programmes par compétences.

  • Tardif, J. (2019). Organiser la formation dans une logique de parcours : l’ADN de l’approche par compétences. Administration et Éducation, 161 (1), 49-55
  • Poumay, M., Tardif, J. et Georges, F. (2017.). Organiser la formation à partir des compétences. Un pari gagnant pour l’apprentissage dans le supérieur. Bruxelles : De Boeck.

 

Webinersaire 7 - 30 septembre - 15h/16h (heure de Paris/Berne) - Conférence - Antoine Yazigi

Inscription pour le 27.09 au plus tard sur ce lien.

Enseigner au supérieur en temps de crises : défis et perspectives

Si l’année écoulée, la planète a vécu une terrible épreuve due à la pandémie de la covid-19, au Liban, cette épreuve est une couche qui s’est ajoutée à un ensemble de crises traînant depuis des années allant du politique au social au sécuritaire en passant par l’économique et culminant, en août 2020, par une énorme explosion qui a touché la moitié de la capitale. Les expériences et témoignages de plusieurs enseignants universitaires sont rassemblés pour présenter l’impact de cet environnement sur leur identité enseignante, leur rapport au métier et les différentes pratiques adoptées et leur vision pour l’avenir.

AYazigi

 

 

Antoine Yazigi a été président de la Section Liban de l’AIPU de 2016 à 2019. Ingénieur de formation (MBA et DBA), il est enseignant en Gestion des institutions académiques (depuis 2005), et a été vice-recteur aux affaires académiques et relations internationales (2011-2017)  de l'Université Antonine au Liban. Il est par ailleurs formateur et consultant en Gestion de l’éducation (depuis 2017).

L’évaluation intégrée au service de la VAE  (AIPU 2016)
Impact des crises sur les antécédents de valeurs pour choix de parcours et institutions universitaires  (Thèse de doctorat - Ecole Supérieure des Affaires 2021).

 

Webinersaire 8 - 14 octobre - 15h/16h30 (heure de Paris/Berne) - Table ronde - Jean Donnay, Dieudonné Leclercq et Marc Romainville

Inscription pour le 07.10 au plus tard sur ce lien.

La Covid comme révélateur des changements pédagogiques à l’Université

Dieudonné Leclercq témoignera de son expérience d’enseignant à distance à des étudiants belges et français. Il décrira son parcours vécu à travers les contraintes tant techniques que pédagogiques et les renoncements auxquels il a été confronté. Marc Romainville s’interrogera, à partir de témoignages d’académiques qui ont été amenés à modifier leurs enseignements, sur les reconfigurations à plus long terme des pratiques pédagogiques induites par la crise sanitaire, comme les procédures d’évaluation des apprentissages. Jean Donnay rapportera les témoignages de conseillers pédagogiques à propos de l’accompagnement des académiques aux prises avec la FOAD et en quoi leur métier s’est-il modifié.

JD-DL-MR

 

 

Jean Donnay a été président de la section Europe de l’AIPU puis secrétaire général de l’AIPU en 1993-1997.
Professeur émérite de l’Université de Namur en Belgique : directeur du Centre Audio-Visuel (1983 à 1991), fondateur du Service de Pédagogie Universitaire en 1982, directeur fondateur du Département Education et Technologie de 1985 à 2007.

  • Donnay, J., & Charlier, E. (2011). Apprendre par l'analyse des pratiques : initiation au compagnonnage réflexif, 3ème édition . Presses universitaires de Namur.
  • Donnay Jean, Romainville Marc (éds.) (1996) - Enseigner à l'Université, un métier qui s'apprend ? Bruxelles: De Boeck Université

Dieudonné Leclercq est professeur émérite de l’Université de Liège. Il y a créé plusieurs structures de pédagogie universitaire et d’appui aux enseignants et étudiants. Il est professeur invité depuis 1984 à l'université Sorbonne Paris Nord et a enseigné dans plusieurs universités d'Amérique latine (Chili, Pérou, Mexique).

  • Leclercq, D. & Cabrera, A. (2014) IDEAS Innovaciones en Dispositivos de Evaluación de los Aprendizajes en el Superior. (552 p). Santiago de Chile: http://hdl.handle.net/2268/217361      Resúmenes de los 23 capítulos http://hdl.handle.net/2268/173543
  • Leclercq D., Parmentier P (2011) Qu’est-ce que la réussite à l'université d’un étudiant ? in Parmentier (Ed) Recherches et actions en faveur de la réussite universitaire. Vingt ans de collaboration dans la Commission "réussite" du Conseil interuniversitaire de la Communauté française. Bruxelles : CIUF.
  • Leclercq, D. (2006) L’évolution des QCM. In G. Figari et L. Mottier-Lopez. Recherches sur l’évaluation en Education. Paris : L’Harmattan, 139-146. http://hdl.handle.net/2268/10124
  • Leclercq D. (Ed.) (2003) Diagnostic cognitif et métacognitif au seuil de l'université. Bruxelles : CIUF et Liège : Editionsd e l'université de Liège
  • Leclercq, D. (Ed) (1998). Pour une pédagogie universitaire de qualité. Sprimont : Mardaga     http://hdl.handle.net/2268/28511
  • Leclercq, D. (1986), La conception des questions à choix multiple. Bruxelles : Labor.       http://hdl.handle.net/2268/17835

Marc Romainville est professeur aux Universités de Namur et de Louvain en Belgique. À Namur, il est directeur du Département Éducation & Technologie. Ses domaines privilégiés de recherche concernent l’échec et les pratiques étudiantes dans l'enseignement supérieur. Il s’intéresse également à l’évolution des pratiques enseignantes, notamment celles qui ont trait à l’évaluation des acquis des étudiants et à l’évaluation des enseignements par les étudiants.

  • L’Art d’enseigner -  Précis de didactique. Bruxelles, Bern, New York, Oxford, Wien : Peter Lang, 2019 (318 p.).
  • Rapport de l'étude visant à évaluer le dispositif appliqué en sciences médicales pour l'Académie de Recherche et d’Enseignement supérieur (avec Monseur, C., Detroz, P., Crahay, V., Demeuse, M., Dehon, C., Perrot, H. & Piazza, A.) Bruxelles : Académie de Recherche et d'Enseignement supérieur (ARES), 2016, disponible à l’adresse : http://www.ares-ac.be/images/publications/etudes/ARES-TOSS-Evaluation-2016.pdf
  • Cours interactif et performance académique d’étudiants de première année universitaire en économie (avec A. De Crombrugghe), Revue internationale de pédagogie de l'enseignement supérieur, 31, 3, 2015, disponible à l’adresse : https://ripes.revues.org/1003
  • Exactitude, déterminants, effets et représentations de l’auto-évaluation chez des étudiants de première année universitaire (avec Wathelet, V., Dontaine, M., Massart, X., Parmentier, P. et Vieillevoye, S.), Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur (RIPES), 32, 2, 2016, disponible à l’adresse : https://ripes.revues.org/1102
  • Attributions causales des étudiants en matière de réussite à l’université (avec Massart, X.), Recherches en Éducation, (37), 112-125, 2019,  http://www.recherches-en-education.net/IMG/pdf/REE_37.pdf
  • Vivre des émotions en situation d’étude, tenter de les réguler et s’en croire capable : exploration de la régulation émotionnelle des étudiants universitaires primo-arrivants en situation de préparation d’examens (avec L. Fischer et P. Philippot), L'orientation scolaire et professionnelle [En ligne], 49/1, 2020, 119-146. Mis en ligne le 30 mars 2022, consulté le 29 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/osp/11816
  • Le portfolio dans l’enseignement supérieur : perceptions des étudiants et intentions des enseignants (avec L. Fischer, C. Girardet, L. Mottier Lopez, L. & W. Tessaro), Évaluer. Journal international de recherche en éducation et formation, 6(1), 2020, 3-30. Disponible à l’adresse : http://journal.admee.org/index.php/ejiref/article/view/243
  • Un portfolio formatif centré sur l’écriture réflexive mais support ambigu à la certification (avec L. Fischer), Évaluer. Journal international de recherche en éducation et formation, 6(1), 2020, 31-49. Disponible à l’adresse : http://journal.admee.org/index.php/ejiref/article/view/244/149
  • Dilemmes relatifs à l’usage du portfolio en enseignement supérieur (avec L. Fischer). Évaluer. Journal international de recherche en éducation et formation, 6(1), 2020, 79-90. Disponible à l’adresse : http://journal.admee.org/index.php/ejiref/article/view/247

 

Webinersaire 9 - 7 décembre - 15h/16h (heure de Paris/Berne) - conférence - Christelle Lison

Inscription pour le 30.11 au plus tard sur ce lien.

Encadrer un.e étudiant.e en mémoire ou en thèse : ça s’apprend !?

Résumé à venir

CLison

 

 

Christelle Lison, présidente de l’AIPU depuis 2018, est professeure titulaire au Département de pédagogie de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec, Canada). Spécialisée en enseignement supérieur, elle s’intéresse à la formation des enseignants du postsecondaire et à leur développement professionnel, aux innovations curriculaires et pédagogiques, aux transformations des pratiques pédagogiques des enseignants, de même qu’à l’encadrement aux cycles supérieur. Très impliquée dans la communauté scientifique, Christelle Lison est notamment responsable scientifique du projet prioritaire Recherche et Formation « Enseigner dans le supérieur » de l’École Normale Supérieure de Lyon, présidente de l’Association internationale de pédagogie universitaire, rédactrice en chef de la Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur, membre du comité de rédaction desNouveaux c@hiers de la recherche en éducation, membre du comité scientifique d’Erasmus Expertise, membre d’honneur du réseau ACoPé (Association des Collaborateurs Pédagogiques) français et a été experte associée auprès de la Mission de la pédagogie et du numérique pour l’enseignement supérieur du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation français.

  • Lison, C., Bédard, D. et Côté, D. J. (2011). Développement de la posture épistémique d'étudiants universitaires. Étude dans un programme innovant de premier cycle en médecine. Actes du 6e Colloque Questions de Pédagogies dans l'Enseignement Supérieur (QPES). Angers, France, 7 au 11 juin.
  • Bédard, D., et Lison, C. (2011). Facteurs d'engagement et de persévérance des étudiantes et des étudiants en génie. Actes du 6e Colloque Questions de Pédagogies dans l'Enseignement Supérieur (QPES). Angers, France3, 7 au 11 juin.
  • Lison, C., Bédard, D., Dalle, D. et Boutin, N. (2010). L'engagement et la persévérance en enseignement supérieur: résultats d’entretiens avec des étudiants de deux programmes de génie. Actes du 26e Congrès de l’Association Internationale de pédagogie universitaire (AIPU). Rabat, Maroc, 17 au 21 mai.