Troisième session décalée

Formulaire d'inscription

L’autoformation comme modalité d’apprentissage au sein d’un dispositif pédagogique innovant en hôpital simulé ou quand l’étudiant et l’enseignant coconstruisent les temps pédagogiques.

 

Roulin Valentine, Thévoz Anne-Laure

Date : mardi 14 septembre 2021 

Durée 1h,  12h à 13h

Présentation orale suivie d’une discussion

Résumé court

Lors de cette session décalée, nous discuterons la vision et la réalisation de l’auto-formation comme modalité d’apprentissage et nous échangerons autour des défis qui découlent de l’articulation entre les concepts de l’alternance intégrative, de l’apprentissage en situation de travail et de l’approche expérientielle dans un contexte d’enseignement supérieur professionnalisant.

Descriptif

Dans le cadre de la formation en soins infirmiers en Suisse romande, le passage d’une logique professionnelle à une logique universitaire a fait émerger des tensions entre des savoirs souvent considérés comme opposés (académiques versus habiletés cliniques). L’alternance intégrative est un concept clé de ce dispositif pour penser la continuité et la complémentarité entre les deux espaces travail-formation (Wittorski, 2018). La pédagogie par alternance avec des espaces d’intégration organisés permet la mise en lien des différents types de savoirs et favorise le développement des compétences, notamment la posture réflexive. Au cours de sa formation, l’étudiant sera capable d’analyser diverses situations en tenant compte de leur complexité et en adaptant ses interventions en fonction de la singularité et de l’imprévisibilité des contextes. Ces compétences professionnelles ne peuvent être acquises uniquement en formation mais nécessitent une pratique en stage dans les milieux cliniques. Nous faisons ici référence au concept de l’apprentissage en situation de travail (AST) (Bourgeois, 2019). L’apprentissage réalisé est contextualisé et situé. Il s’agit, au-delà des connaissances et du savoir-faire, de l’acquisition d’une culture et d’une identité professionnelle. Dans le cadre de l’alternance intégrative et en lien avec le développement des compétences, l’hôpital simulé se dessine comme l’un des espaces d’intégration permettant la mise en lien des différents types de savoirs, notamment ceux issus de l’expérience.Réplique quasi exacte d’un service hospitalier, l’hôpital simulé est dédié à l’apprentissage des habiletés cliniques au travers de différentes modalités pédagogiques comme la simulation. Définie par Culyer et al. (2018) comme une stratégie d’evidence-based teaching (EBTS), soit une pédagogie innovante, intégrative et centrée sur l’étudiant, elle facilite le transfert des apprentissages de la théorie vers la pratique en recourant à divers moyens allant du plus simple au plus technologique comme la pratique clinique en réalité virtuelle. L’espace d’auto-formation au sein de ce dispositif permet à l’étudiant de travailler sur ses besoins d’apprentissage – identifiés lors des habiletés cliniques réalisées en stage ou lors des cours. Les concepts théoriques de l’autodétermination, de l’autorégulation et la notion de sentiment d’efficacité personnelle devraient sous-tendre les pratiques pédagogiques réalisées en autoformation (Carré, 2006). L’engagement attendu de l’étudiant est renforcé par la possibilité de répéter l’exercice plusieurs fois. Une évaluation formative comprenant un feedback individualisé transmis directement par un tuteur (enseignant ou pair) permet la rétention et la maitrise de l’habileté clinique exercée en simulation. En cohérence avec une approche par compétences et une réflexion SoTL, l’enseignant n’endosse plus uniquement un rôle de transmetteur de connaissances disciplinaires mais un rôle de facilitateur pédagogique dans l’acquisition des savoirs par l’étudiant. Ce dernier est ainsi acteur de sa formation et au centre d’un dispositif pédagogique orienté sur une pratique réflexive. L’autoformation permet le développement et la valorisation de cette agentivité. Cette présentation discutera la vision et la réalisation de l’auto-formation comme une modalité d’apprentissage au sein d’un hôpital simulé et proposera des réponses aux défis qui découlent de l’articulation entre des concepts théoriques et des outils pédagogiques dans un contexte d’enseignement supérieur professionnalisant.

ça m'intéresse ! je m'inscris

Télécharger l'affichette de cette session

image session décalée